MUSÉE DES BEAUX ARTS DE DIJON : LE MUSÉE "PAS LAID" DES DUCS

Par Thomas Hazebrouck Le 05.09.2013 à Dijon 109 photos

La réouverture des salles jusqu'alors éparpillées d'un des rares palais médiévaux encore existant en France (le premier étant le Louvre) est un évènement. Elle nous restitue une partie de ce palais ducal qui avait fini par disparaître au milieu d’un ensemble de bâtiments d’un classicisme mortel. La rénovation a permis de le restructurer, ou plutôt de le recréer.

Éblouissement total dans la salle des Gardes : les tombeaux redécouverts se détachent, ainsi que l’immense cheminée, sur les murs traités en enduits dans une palette de rose-cassis, couleur emblématique de la ville. C'est le retour du faste des grands ducs que l’on sent revivre, d'entrée, en poussant les portes qui donnent accès, cour de Bar, au musée des Beaux Arts.

L’accueil se fera désormais dans une belle et vaste salle où des portes en accolade gothiques restaurées ouvrent sur le nouveau parcours médiéval et permettent de voir l’ancienne salle des armes liftée et accessible d’emblée. Quant à la cafeteria ouverte côté cour comme côté jardin, elle occupe, sur la droite de la nouvelle entrée, le rez-de-chausseée de la galerie de Bellegarde.

La rénovation du musée a commencé, en fait, par cette galerie, il y a trois ans, lien bien visible entre la tour de Bar et le palais proprement dit. Désormais, les maîtres de la Renaissance italienne sont présentés dans une salle dont la voûte lambrissée de chêne et le sol constitué de tomettes ont été restitués. Chacun est libre d'apprécier la nouvelle toiture, qui a supprimé l'ancienne verrière, quitte à se plaindre désormais de la nouvelle, qui masque au dessus de l'entrée principale l'ascenseur desservant désormais les étages.

Faire dialoguer l’art et l’architecture, les collections avec les bâtiments, telle est l’idée maîtresse de cette opération d’envergure, qui donnera lieu, progressivement (fin des travaux prévue à l'horizon 2020), à de nouveaux circuits : les trésors de l’école de dessin seront présentés dans les salles du XVIIIe s qui les ont vus naître, et les artistes du XIXe s dans les espaces construits à la même époque.

Menée par les deux architectes Yves Lion et Eric Pallot, la rénovation du musée permet d'ors et déjà, à mi-parcours, de rendre au musée des Beaux-Arts toute sa place au sein d'un des plus vastes secteurs sauvegardés de France, dans une ville qui retrouve enfin un peu de sérénité, après des années de grands travaux.

Gérard Bouchu

 Reportage précédent : l'accrochage des oeuvres

Le musée des Beaux-Arts de Dijon : entrée cour de Bar, par la rue Rameau ou le square des ducs : 03-80-74-52-09. Tlj sf mar : mai-oct 9h30-18h, nov-avr 10h-17h. Accès gratuit aux collections permanentes.

Pour acheter des fichiers ou des tirages, merci de vous connecter ou de créer un compte.

Mot de passe oublié?

Vous ne possédez pas encore de compte?

Créer un compte