UN NOUVEAU DIRECTEUR AU CENTRE TOISON D'OR À DIJON, MAXENCE LELLOUCHE RELÈVE LE DÉFI

Par Thomas Hazebrouck Le 16.12.2013 à Dijon 24 photos

Connaissez-vous l'âge moyen des directeurs de grands magasins et centres commerciaux ? N'imaginez plus ceux qui prennent la direction de ces vastes complexes comme des quadra ou des quinqua sans complexe : ils sont jeunes, ne comptent pas leur temps de travail, et savent saisir l'opportunité quand elle arrive.

Directeur de Place d’Arc à Orléans pendant 2 ans, Maxence Lellouche prend la direction de la Toison d’Or... à 25 ans.

«Je suis ravi de venir vivre et travailler à Dijon : une nouvelle ville, une nouvelle vie, un nouveau défi» déclare Maxence Lellouche.

Sa mission n'a rien d'impossible aux yeux de qui a découvert, ces dernières semaines, les formidables opportunités de la Toison d’Or version 2013 : une quête du rêve commercial par excellence, qui devrait, une fois les fêtes de fin d'année passées, se poursuivre autour des nombreux temps forts à venir. Dès février l’ouverture de Primark et l’arrivée de la LINO devraient permettre de faire plus que jamais de ce lieu de shopping, un lieu de vie autour d’un programme d’animations culinaires, musicales et culturelles ambitieux.

Pour tout cela il faut de l'énergie, et Maxence Lellouche en a à revendre : né en région parisienne, il part à Montréal à 19 ans et s’initie à l’univers de la distribution.  Le Master Distribution et Relation Client obtenu à l’Université Dauphine en 2012 consacre une expérience professionnelle obtenue à son retour de Montréal dans le Groupe E. Leclerc, excellente école dans le genre, pour ceux qui ont de la résistance.

Son envie de travailler sur le terrain l’a orienté "naturellement" vers le groupe Unibail-Rodamco, qui lui proposa la direction du centre commercial Place d’Arc à Orléans. Une mission qu’il vient d’assurer pendant 2 ans, avant d’accepter la direction de Toison d’Or à Dijon, ville pas forcément plus gaie mais qui partage avec la précédente le fait d'aimer voir passer les miss France. Espérons que Jean-Pierre Foucault aura tout autant de plaisir d'y aller dormir l'an prochain qu'il en a manifesté lors de son passage à Dijon. Maxence Lellouche se moque des animateurs sur le retour, il a d'autres idées pour apporter du rêve, et il se lève tôt, où qu'il soit !

Pour acheter des fichiers ou des tirages, merci de vous connecter ou de créer un compte.

Mot de passe oublié?

Vous ne possédez pas encore de compte?

Créer un compte